À partir de quand vit-on dans un logement surpeuplé?

L'indice de peuplement des logements caractérise le degré d'occupation du logement, par comparaison entre le nombre de pièces qu'il comporte et le nombre de pièces nécessaires au ménage.

L'occupation "normale" d'un logement est définie ainsi :

  • une pièce de séjour pour le ménage ;

  • une pièce pour chaque personne de référence d'une famille ;

  • une pièce pour les autres personnes mariées ou remariées mais ne vivant pas en couple, veuves ou divorcées, ainsi que pour les célibataires de 19 ans ou plus ;

 

Pour les célibataires de moins de 19 ans, on compte une pièce pour deux enfants s'ils sont de même sexe ou ont moins de 7 ans, sinon, une pièce par enfant.

Exceptions : une personne seule dans un studio de 25 m² ou plus est réputée satisfaire à la norme et les logements comportant autant de pièces que la norme sont considérés comme surpeuplés s'il y a moins de 18 m² par personne.

Remarques : la cuisine n'est comptée dans le nombre de pièces que si elle mesure plus de 12 m².

L’INSEE considère un logement en "surpeuplement modéré" s’il manque une pièce par rapport aux besoins d’intimité du ménage et si les habitants ne disposent pas d’au moins 18m² chacun. S’il manque deux pièces ou plus, le logement est en "surpeuplement accentué". 

Près d’un ménage sur dix vit dans un logement surpeuplé en France. Et la tendance est à la hausse.